Sophie Lapointe

AvantAprèsÂge : 31
Ville : Montréal

Poids éliminé : 60 lbs
Maintien depuis : 3 octobre 2000

Bonjour !

Je suis une jeune femme  pleine d'énergie  et je dois dire merci au programme  Minçavi, car j'ai toujours eu un certain surplus de poids, tout en ayant des phases plutôt courtes où j'avais un poids santé.

Dans la famille de mon père, il y a de multiples problèmes de santé tels que cholestérol, diabète, arythmie cardiaque et le plus important qui concerne ma génétique est que mon père est décédé à 31 ans d'un infarctus. Pas besoin de vous dire que les gens de mon entourage étaient inquiets pour ma santé lorsqu'à 25 ans, j'avais un indice de masse corporelle de plus de 40.  Je ne faisais aucun sport, sauf un peu de marche de temps en temps.  Malgré le fait que j'avais appris à bien manger à la maison, lorsque j'ai quitté le  « nid familial », je me suis permise de manger des cochonneries plus souvent qu'à mon tour, en gardant quand même certaines de mes bonnes habitudes (ça m'a aidé lorsque j'ai commencé Minçavi). Je me permettais des plaisirs de la table et du garde-manger pour compenser les hauts et les bas de mes émotions. En fait, toutes les raisons étaient bonnes pour aller me chercher à peu près tout ce qui me tentait peu importe si j'avais faim ou pas.

Après quelques années de yoyo où je reprenais souvent plus de poids que le poids de départ de ma perte de poids précédente, je disais m'accepter comme j'étais et c'était vrai. J'acceptais le corps que j'avais parce que je me disais que je ne pouvais rien y faire; tout le monde était gros dans ma famille! Je ne peux pas dire que je me trouvais très belle ni que j'étais bien dans ma peau, mais j'avais accepté de vivre avec un surplus de poids.

Finalement, un certain jour de début septembre 1999, ma sœur m'appela pour me demander si j'acceptais d'aller avec elle à Minçavi. Elle avait 10 lb à perdre et voulait qu'on y aille ensemble. J'ai donc accepté son invitation.

Je suis allée faire un tour et me suis inscrite deux semaines plus tard. Quand j'ai su qu'il fallait que j'écrive tout ce que je mangeais, je me suis dit que je n'étais pas à la maternelle et que je verrais bien à faire ce que je voulais ! Mais je me suis très vite rendu compte qu'écrire était une bonne façon de me motiver et de voir à quel point je mangeais bien et surtout que je mangeais beaucoup sans avoir faim. En plus, je perdais du poids; pas très rapidement mais je n'en reprenais pas et je ne me sentais pas punie !  Ma perte de poids, les encouragements, les commentaires et surtout la fierté de me voir fondre, foncer et continuer m'ont permis de suivre ma perte de poids avec le sourire aux lèvres.

J'ai bien sûr eu des difficultés, des moments plus difficiles, mais quand un collègue de travail arrivait et me disait « Eh ! La p'tite », je me sentais gonflée de fierté et ce, malgré le fait que je mesure moins de 5'.  C'est drôle mais j'attribuais le « petite » à mon poids et non plus à ma grandeur.

Je suis arrivée à mon maintien en étant préposée à l'accueil. Ça faisait quelques mois que j'avais ce travail  qui me motivait énormément. C'est ainsi que j'ai obtenu, les larmes aux yeux, mon certificat !

Je suis devenue une fille dynamique, j'ai beaucoup moins « la langue dans ma poche », j'ai beaucoup plus confiance en moi et l'estime de moi-même est maintenant à sa juste valeur.  Le plus important c'est que j'ai appris à me connaître à travers ce beau voyage de perte de poids.  J'ai également appris à m'aimer et j'ai compris que si je ne prenais pas soin de moi, de ma santé, de mon corps eh bien, personne ne le ferait à ma place.

J'ai aussi appris à écrire, à faire le point plutôt que de manger mes émotions et quand ça devient plus fort que moi, j'ai toujours des aliments « légaux » sur ma feuille de menus qui sont prêts dans le frigo ! Je préfère regarder une jolie silhouette mince dans le miroir avec un énorme sourire, qu'une personne pas toujours bien dans sa peau avec un surplus de poids. C'est pourtant la même personne, mais 5 ans après l'arrivée de Minçavi dans ma vie ! Et dans une foule, plutôt que de passer le plus inaperçu possible, je marche la tête haute, prête à voir les regards se tourner vers moi J

En plus, après avoir perdu du poids, je suis devenue une adepte de l'activité physique et j'ai surpris plusieurs personnes l'année où j'ai fait le tour de l'île de Montréal avec 76 km sans jamais lâcher ni me plaindre et ce, le même été que j'ai fait le tour du Lac St-Jean à bicyclette.  Wow ! Quel progrès pour moi et quel bien-être !

Voilà, c'est l'histoire d'un petit bout de jeune femme qui est devenue mince et très fière de l'être !

Sophie Lapointe

« Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca