Nathalie Roy

AvantAprèsÂge : 40
Ville : Trois-Rivières

Poids éliminé : 83 lbs
Maintien depuis : 9 mars 2011
La persévérance fut la clé de mon succès Bonjour à tous! Ma perte de poids s'est déroulée lentement, mais sûrement, et s'est étalée sur 14 années. 14 années durant lesquelles j'ai réussi à éliminer, pour la vie, 83 livres! La confiance que l'on gagne en soi est l'un des bienfaits de la perte de poids dont j'ai le plus bénéficié et que j'ai le plus apprécié. Toutefois, mon souci constant de m'améliorer m'aide à poursuivre mon travail sur cet aspect! Au-delà de l'apparence, ce sont mes deux adorables filles, mon mari et ma famille qui ont été mes sources d'inspiration et de motivation à prendre ma vie et ma santé en mains. En fait, nous n'avons qu'un seul corps auquel, toute notre vie, nous devons fournir les bons aliments et que nous nous devons de faire bouger afin de le maintenir en santé, pour le rendement optimal de toutes ses capacités. Je me devais de mettre toutes les chances de mon côté, ayant des antécédents médicaux familiaux de maladies cardiaques, de diabète et d'hypertension. Voici donc ma petite histoire… Contrairement à plusieurs personnes qui doivent lutter contre l'obésité, j'ai vécu une enfance très heureuse et ce, malgré le fait que je n'étais pas bien dans ma peau. Je suis née dans la famille idéale avec des parents extrêmement généreux et aimants. Dès mon jeune âge, les signes d'obésité sont apparus. J'ai toujours été plus grosse que la moyenne des gens. Cela ne m'empêchait pas de manger davantage et de me sentir coupable par la suite. J'entrai alors dans le cercle vicieux de l'obésité. Plusieurs éléments m'ont affectée durant l'enfance, l'adolescence et la vie de jeune adulte, par exemple: – toujours (ou presque) choisie la dernière dans les équipes sportives à l'école; – ne pas pouvoir acheter des vêtements dans les mêmes boutiques que mes amies; – me sentant coupable de manger devant des gens, de peur d'être jugée, je mangeais à l'abri des regards, en cachette; – ne pas dire ce que je pense aux autres pour ne pas être rejetée; – détester les cours d'éducation physique et prétendre avoir des maux de tête pour ne pas en faire … et la liste continue! Toutefois, l'élément qui aurait dû déclencher en moi un changement est sans contredit celui-ci: un jour, un garçon que je fréquentais m'a dit : «J'ai honte de me promener avec toi!». J'ai encaissé le coup, sans mot dire. Que c'est désolant quand j'y repense aujourd'hui! Peut-être m'en fallait-il plus pour modifier mon regard sur moi et mes habitudes de vie? Bref, tout de suite après l'université, j'ai rencontré celui qui allait être l'homme de ma vie! Oh! là, mon problème d'obésité a pris davantage d'ampleur. Un laisser-aller dans mon alimentation s'est installé. Je peux vous assurer que la friteuse fonctionnait à plein régime tous les soirs, sans oublier les croustilles après le souper et la crème glacée à volonté. Il y a 14 ans, en 1998, quand je suis tombée enceinte de ma première fille, je pesais 240 livres pour une taille de 5 pieds et 7 pouces. Lorsque j'ai lu «obésité abdominale» sur mon rapport médical, ce fut un choc. Je savais que j'étais grosse mais pas obèse! J'avoue, à ce moment, avoir pris conscience que je devais me prendre en mains. J'ai alors commencé à perdre du poids graduellement en commençant à m'entraîner. J'ai essayé quelques régimes, mais je reprenais tout de suite mon poids: manger de la soupe aux légumes pour déjeuner n'a pas été le meilleur choix que j'ai fait! En mars 2008, ma grande amie Nathalie me suggère d'essayer le programme Minçavi. J'en connaissais déjà quelques recettes que je cuisinais, mais sans plus. J'ai donc commencé le programme. Alors, je pesais 220 livres et j'ai perdu 33 livres en 4 mois. À la fin de mes vacances, je ne suis pas retournée chez Minçavi, pensant que je serais capable de continuer ma perte de poids seule. J'ai effectivement réussi, avec l'aide de ma sœur adorée. J'ai alors éliminé 15 livres en deux ans. Je pesais donc 173 livres. En septembre 2011, comme mon poids devenait de plus en plus difficile à perdre, j'ai décidé de m'inscrire de nouveau à Minçavi, sous l'influence, encore une fois, de ma grande amie Nathalie : ce fût la meilleure décision que j'ai prise pour moi de toute ma vie! J'ai alors rencontré Guylaine Lampron, conférencière de Minçavi, dans le groupe Trois-Rivières Centre. Quelle belle énergie! Incroyable! Tout de suite, Guylaine a su capter mon attention avec tous ses précieux conseils. Je croyais qu'elle avait écrit ses conférences pour moi! Les larmes me montaient aux yeux à plusieurs reprises durant ses conférences. Elle a le don de toucher mes points sensibles… Durant les six premières semaines du programme, mon poids variait peu. Je perdais 0.6 livre que je reprenais la semaine suivante, jusqu'au jour où Guylaine introduisit la notion de «calories fantômes»… Quelle révélation j'ai eu cette soirée-là! Les «calories fantômes» sont toutes les petites bouchées que nous prenons ici et là durant la journée et que nous n'écrivons pas dans notre journal alimentaire parce qu'elles sont avalées en trop petites quantités. Erreur! Toutes ces calories s'accumulent sans que l'on ne s'en rende vraiment compte. À titre d'exemple: – manger quelques craquelins en cuisinant, – goûter à la nourriture en la préparant, – visite de la jarre de bonbons de notre collègue de travail, – finir l'assiette de nos enfants afin d'éviter le gaspillage, – etc. Durant les deux semaines qui suivirent cette révélation, j'ai perdu 5 livres, moi qui pensais ne plus jamais changer de poids de toute ma vie! J'avais seulement porté une attention particulière à ces foutus «calories fantômes» et il était temps que je donne un dernier coup de collier pour perdre les livres restantes. En novembre 2011, j'ai participé au Gala Minçavi organisé, pour la première fois, par Guylaine et son équipe. Les émotions étaient au rendez-vous. J'ai alors présenté mon Vision Board pour l'année 2012: «Tableau de réalisations 2012». Mes buts pour l'année y sont clairement identifiés à l'aide des coupures de revues et des photos. Au centre, j'avais mis un certificat Minçavi, MON certificat Minçavi, celui que je visais obtenir pour mes 40 ans, c'est-à-dire pour le 26 mai. Et, je l'ai obtenu, MON certificat, le 9 mars dernier, bien avant mon 40e anniversaire! Hourra! Mon prochain défi, maintenant, est de réussir le demi-marathon de Montréal en septembre 2012. Comme je suis une débutante au jogging, je ne me mets pas d'objectifs de temps. Je le fais pour participer, bouger, atteindre la ligne d'arrivée avec fierté, persévérance et le sentiment d'accomplissement, moi qui ne faisais pratiquement pas de sports! J'adore courir! Courir, c'est la liberté, lentement mais sûrement! En terminant, je voudrais vous faire part de certains conseils qui sont précieux pour moi, il faut: – Manger pour maigrir. – Pratiquer un sport ou une activité sportive que l'on aime, à intensité modérée, 3 ou 4 fois par semaine. – Avoir du plaisir dans la vie! – Éviter la sédentarité en bougeant le plus souvent possible durant la journée. – Se respecter soi-même et ne pas s'oublier. – Avoir de la gratitude pour ce que la vie nous apporte et pour les gens que l'on rencontre. – Adopter de saines habitudes alimentaires et de vie. N'oubliez pas que: «Si tu fais ce que tu as toujours fait, tu obtiendras ce que tu as toujours obtenu». Comme le dirait Guylaine: «Pas de changements, pas d'agréments!» Je tiens à remercier du fond du cœur tous ceux qui m'ont appuyé et qui continueront de le faire tout au long de ma vie. Mon mari, mes enfants, mes parents, ma sœur et son mari qui sont toujours là pour moi et qui sont d'une extrême tendresse. Je porte aussi tout plein de belles attentions pour le reste de ma famille, mes frères, mes belles-sœurs/beaux-frères, mes amies et j'en passe! Vous tous êtes si précieux pour moi! Sachez que je vous aime très fort! Et… un merci tout spécial à Guylaine de Minçavi, pour ta belle joie de vivre et pour le partage de connaissances! Continue ton excellent travail, on t'aime très fort ma chère Guylaine! Toutes ces personnes font de moi une meilleure personne aujourd'hui! Merci à moi-même de prendre le temps qu'il faut pour Moi, afin de mieux pouvoir prendre soin des autres! Merci la vie! Merci Minçavi! La vie est belle! Profitons-en au maximum! Nathalie « Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca