Nathalie Forgues

AvantAprèsÂge : 39
Ville : Valley Jonction

Poids éliminé : 54 lbs
Maintien depuis : 1 janvier 1997

Bonjour,

Après 11 ½ ans à Minçavi, je suis toujours aussi passionnée.

Je me suis inscrite le 26 février 1992. Qui aurait dit que ce jour changerait ma vie pour toujours?


Étant d'une famille de quatre enfants ayant tous des problèmes de poids, les mots comme graisse, grosse, embonpoint et obésité ont très tôt fait partis de mon vocabulaire. Puisque dans ma tête d'enfant j'ai toujours voulu être différente, mes tantes me disaient que j'étais la moins «grasse» de la famille. C'est de là que commence mon histoire...

Même si elle possédait peu de ressources, je voyais souvent ma mère essayer de nous apprendre ce qu'il y avait de mieux côté alimentation. Cependant, étant elle-même à bout de force et d'émotions non extériorisées, elle nous transmettait sans le savoir ses propres faiblesses.

À la période de l'adolescence, je ne voulais pas manger le midi à l'école pour ne pas engraisser. J'ai tout essayé afin de trouver des solutions pour perdre les 15 livres qui me dérangeaient à l'époque. Plus les années passent et plus le chiffre augmente, jusqu'au jour, où je prends les grands moyens; un jeûne de protéines. J'ai perdu 35 livres en six mois, mais comment maintenir une perte de poids à ne jamais manger ou presque? Bien sûr, je consommais leurs petits sachets… une autre erreur. J'ai donc repris toutes mes livres et même cinq de plus...

Encore un sentiment d'échec à essuyer! Puis, je décide d'avoir un enfant; je vais peut-être enfin réussir à me camoufler un peu! C'est normal, lors d'une grossesse, on engraisse… Encore une erreur, car j'ai eu une fausse couche. Je n'apprends pas à dire mes émotions, alors je me perds dans le travail de 60 à 70 heures semaine... «Let's go! T'é capable!» Trois mois plus tard, je suis de nouveau enceinte. Cette grossesse-là, je la rends à terme avec un beau garçon de 6 ½ livres. Super, je crois que mon bonheur est au maximum. Par contre, je me rends compte très vite que mon problème de poids est toujours aussi présent, sinon plus. C'est le lendemain du baptême que je m'inscris à Minçavi.


Le premier jour que je me suis inscrite à Minçavi, j'ai trouvé que c'était une équipe formidable et entraînante. Par contre, la pesée a été très éprouvante. C'est à ce moment-là que j'ai reçu mon verdict: 54 livres à perdre. Ouf! J'étais très motivée, car je perdais à chaque semaine. J'en revenais pas de maigrir avec toute la nourriture que je consommais. Cette journée-là, je me suis faite une promesse comme quoi Minçavi serait le dernier régime que j'entreprendrais. Cette promesse, je me la suis faite en me regardant droit dans les yeux dans mon rétroviseur d'auto. D'ailleurs, je la tiens toujours.

J'ai éliminé mon surplus de poids de 54 livres en dix mois, tout en me remplissant le ventre. Quoi de mieux pour y croire; je maintiens mon poids pendant 2 ½ ans. Je me trouve bonne et bien dans ma peau. Il me vient ensuite l'idée d'avoir un deuxième enfant en y mettant toute ma bonne volonté afin de faire une grossesse sans trop reprendre de poids. C'est pourquoi je fais le programme de femmes enceintes. Contre toute attente, je fais encore une fausse couche…. C'est encore plus difficile à digérer que la première fois. Pourquoi encore moi? Cette fois-ci, je reprends facilement 18 à 20 livres, car au lieu d'extérioriser mes émotions, je les mange.

Six mois plus tard, je tombe enceinte une seconde fois. Cette fois-là, j'ai bien fait le programme des futures mamans. J'ai cependant pris 25 livres en plus; ce qui était normal selon mon médecin. J'ai mené ma grossesse à terme, mais pas sans peur... J'ai encore eu des saignements et des douleurs qui m'ont fait craindre le pire, mais heureusement j'ai eu une belle fille. Cependant, c'est terminé pour moi les bébés.

Trois semaines après mon accouchement, j'ai repris mon programme Minçavi. À ce moment-là, j'ai 40 livres à reperdre, mais je n'étais pas découragée du tout car je savais que j'avais les bons outils pour retrouver mon bonheur. 18 mois plus tard, j'ai reçu mon deuxième certificat d'élimination de poids. Ce qu'on a un jour perdu veut toujours être retrouvé, mais éliminer c'est à tous jamais, enfin j'espère! Ma deuxième perte de poids a été beaucoup plus valorisante pour moi, car en plus de travailler mon physique, j'ai également travaillé mon intérieur. C'est-à-dire que j'ai appris à exprimer mes sentiments et mes émotions.

Au courant des 11 dernières années, ma mère, mes deux sœurs ainsi que ma belle-sœur ce sont faites opérer pour des déviations de l'estomac, c'est-à-dire qu'elles ont subi l'opération où on enlève le 2/3 de l'estomac. Avec cette méthode, elles maigrissent vite, alors ça m'a demandé un courage extraordinaire pour toujours croire que l'effort que je mettais pour optimiser ma santé serait bel et bien récompensé un jour.

Je suis différente et fière de dire qu'aujourd'hui, après 6 ½ ans de maintien, je peux crier: « Minçavi et fière de l'être! »

Nathalie Forgues
Conférencière


 

« Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca