Nancy Guillemette

AvantAprèsÂge : 43
Ville : Laurier-Station

Poids éliminé : 45 lbs
Maintien depuis : 1 janvier 2013

Bonjour,
Je me nomme Nancy Guillemette, conférencière pour les groupes Laurier-Station et Charny. Voici un résumé de mon histoire Minçavi.

Très jeune, j’ai commencé à faire des crises d’hyperphagie (pendant une courte période, on mange une grande quantité de nourriture jusqu’à l’apparition de distension, de douleurs, de vertiges, de chaleur, de maux de tête et de cœur). Ces crises étaient récurrentes. Je vivais alors une grande culpabilité-dégoût-frustration, ce qui amenait une nouvelle crise pour taire ce mal-être. À chaque lundi, je recommençais un nouveau régime pour essayer de cacher mes écarts. J’étais prise dans un cercle vicieux.

Comme ce que l’on mange en cachette fini par être public, je me suis vite retrouvée en excès de poids. Mes 2 grossesses et les épreuves de la vie, dont le cancer d’un être cher, n’ont pas aidé. J’ai eu recours à des régimes immondes… Pas fière ! Et surtout, j’étais tannée d’être obsédée par mon poids !

Quand j’ai compris que le désir de contrôler entraîne une plus grande perte de contrôle, j’ai choisi Minçavi à nouveau. J’ai perdu 45 livres. Ç’a fonctionné parce que j’ai changé mon mode de vie plutôt que simplement vouloir maigrir en suivant un régime.

Ça fait maintenant 7 ans que je suis au maintien. Mais comme un ancien fumeur, je sens encore des moments où je serais plus vulnérable et où je succomberais. Par contre, maintenant, mon coffre à outils est grand ! La discipline du sport, qui est aujourd’hui une habitude, m’aide énormément à évacuer le stress. Surtout dans les périodes de surcharge, de grande fatigue physique ou de chaos émotionnel. Le sport me donne plus de confiance en moi. J’essaie de rester focalisée sur mon bien-être, de me garder du temps pour moi et de m’exprimer davantage.

Minçavi a été une libération pour moi et a contribué à diminuer les rages, car mon corps n’est plus en carence. Mon alimentation est mieux balancée, je prends de meilleurs déjeuners, etc. Plus on est en santé et plus on veut le devenir.

Garder mon équilibre est mon défi. Le plus difficile a été d’apprendre que si on l’échappe un soir, on peut revenir dès le lendemain sans culpabilité.
Je suis très fière aujourd’hui d’être un bon modèle pour mes enfants ; une maman sportive qui a du plaisir à bien s’alimenter, tout simplement. C’est ça ma victoire !

Peut-être aurons-nous la chance de nous côtoyer, je serais très heureuse d’être celle qui vous aidera dans votre démarche.

« Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca