Marie-Claude Boucher

AvantAprèsÂge : 0
Ville :

Poids éliminé : 107 lbs

Bonjour,
Je me présente mon nom est Marie-Claude Boucher et j'ai éliminé 107 livres avec le programme Minçavi. Vous allez voir que mon parcours n'est pas facile, mais j'ai réussi et j'en suis très fière. Je suis une personne qui engraisse très facilement, alors je me dois d'être fidèle à mon programme et de faire mon journal alimentaire.
Mon histoire commence avec 6 grossesses très difficiles. De ces grossesses, j'ai eu 2 belles filles. Nous avons trouvé la raison de mes grossesses difficiles en 2002, à l'âge de 29 ans, lorsque j’ai reçu un diagnostic de cancer d'utérus. J’ai donc eu une hystérectomie, mais pas de traitements par la suite.
Ma santé a commencé à faire des siennes à la fin de l'année 2003. J'ai passé des examens médicaux et en 2004, j'ai eu un autre diagnostic de cancer. C’était maintenant au tour de mes ovaires… Alors je peux vous dire que ma préménopause a commencé quand même très jeune ! J’ai subi une chirurgie et des traitements de chimiothérapie entraînant une autre prise de poids, alors que je n'avais pas perdu le poids de mes grossesses. Je me suis retrouvée avec un surplus de poids au-dessus de 100 livres.
C'est donc en 2007 que j'ai décidé de m'inscrire à Minçavi dans le groupe de Guylaine Lampron en Mauricie. J'ai fait le programme de façon exemplaire et j'ai éliminé 105 livres. J'ai continué à aller à mes conférences chaque semaine un certain temps et, tranquillement, j'ai sauté une conférence sur deux. J'ai aussi commencé à moins écrire mon journal alimentaire et je me disais que j’étais capable de le faire toute seule chez moi que je n’avais plus besoin d'aller à Minçavi, même si je suis membre à vie. J'ai maintenu mon poids pendant 2 ans et tranquillement, j'ai repris du poids.
L'année 2009 est arrivée avec un diagnostic de cancer du sein. J’ai eu des traitements de chimiothérapie et pas beaucoup de soutien à la maison, beaucoup de stress et malheureusement, une séparation. J'ai totalement oublié mon Minçavi et l'autosabotage a commencé. J’ai donc perdu confiance en moi et surtout mon estime de moi : mon poids a continué de monter sur la balance.
Malheureusement en 2013, j’ai eu une récidive de cancer du sein. Par contre, cette fois-là, j'ai eu beaucoup de soutien de mon nouveau conjoint et de mes enfants, ce qui a fait toute la différence. Cette épreuve m'a apporté beaucoup de questionnement. La vie me donnait des signes que je devais recommencer à prendre soin de moi.

En 2016, j'ai fait un retour à Minçavi à Drummondville et à ma grande surprise, c'était Guylaine Lampron la conférencière. J’avais tellement honte de moi que j'ai refermé la porte et je suis restée dehors un petit moment. Les dames qui passaient devant moi me disaient : « Viens, entre ! Tu vas voir, la conférencière est tellement bonne et c'est le meilleur programme au monde ! » Je savais tout ça, mais j'avais tellement honte de moi, car Guylaine m'avait vue avec 105 livres en moins et là, je revenais avec 105.6 livres en plus. Dans ma tête, je me disais : « mais qu'est-ce qu’elle va penser ? » J'ai finalement décidé d'affronter ma honte et mes peurs et je suis entrée. Guylaine m'a accueillie avec un sourire et un énorme câlin et elle m'a dit : « Je suis contente de te voir, tu as pris la bonne décision et tu vas y arriver ! Prends ça comme un nouveau départ. » Je suis allée à chaque conférence, j'ai recommencé à écrire mon journal alimentaire et j'ai mis en pratique tous les trucs que Guylaine m'a donnés ; les pensées positives, la gratitude. Ç’a changé ma vie et ma façon de penser et je ne la remercierai jamais assez pour toute l'aide qu'elle m'a donnée.
Guylaine a vu en moi un potentiel que je ne croyais pas avoir. Elle m’a demandé, lors d'une rencontre, si je voulais devenir conférencière pour Minçavi. Ma réponse a été « non » tout de suite, car je suis une personne très gênée et super introvertie. Alors elle m’a dit que je pourrais être préposée à l'accueil. Elle était certaine que j’aimerais ça. Après réflexion, je lui ai dit que j’étais d'accord pour être préposée, mais son but était que je devienne conférencière. Tranquillement, elle m’a fait peser des membres quand nous avions beaucoup de personnes et me disait toujours : « Tu serais tellement bonne Marie, tu es douce à l'écoute des gens et tu peux les comprendre, car tu fais le même cheminement. »
En avril 2017, je suis sortie de ma zone de confort et j'ai commencé à être conférencière pour Minçavi pour un remplacement seulement et j'ai adoré. C'est devenu une drogue pour moi et ma passion.
Maintenant, en décembre 2019, je suis fière de travailler à temps plein comme conférencière pour Minçavi. J'ai 8 groupes et je suis de nouveau à mon poids santé avec 107 livres en moins. Merci à Mme Lyne Martineau de croire en moi et de votre confiance.

« Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca