Manon Milot

AvantAprèsÂge : 38
Ville : Dieppe

Poids éliminé : 40 lbs
Maintien depuis : 1 janvier 2003

J'ai fait la rencontre de Minçavi en 1986. C'est ma mère qui, la première, m'a parlé du programme Minçavi... J'étais d'abord sceptique face à ce nouveau programme. J'avais essayé toutes les gammes de régimes et de diètes sur le marché et bien que j'ai perdu du poids avec ces méthodes, je reprenais des kilos en double et en triple par la suite. J'étais découragée. Mais, comme je n'avais rien à perdre, j'ai décidé de faire le pas et de m'inscrire à Minçavi dans la région de Québec. Mon poids d'alors était de 210 livres. J'ai réussi à éliminer un beau 93 livres grâce à Minçavi et mon poids est demeuré stable pendant plusieurs années.

J'ai dû malheureusement quitter ma belle province et partir vivre en Afrique pour une période d'un an au Gabon (Franceville).

Dans la région où je vivais, les fruits et les légumes se faisaient plutôt rares. Donc j'étais dans l'impossibilité de suivre mon programme alimentaire bien malgré moi.

Je me suis dit qu'à mon retour au Québec, je pourrais me réinscrire à Minçavi et qu'il n'y avait pas de problème! Mais dès mon retour au Québec, après un an de privation, j'ai mangé sans compter et sans calculer tout ce qui me tombait sous la dent. Cependant, j'ai pensé que ce n'était pas grave puisque je pourrais refaire le programme Minçavi bientôt...

Mais, voilà que j'apprends que nous devons à nouveau déménager à Dieppe, au Nouveau-Brunswick en raison du travail de mon mari. Je me suis dit : « Bon, je pourrai m'inscrire à Minçavi à Dieppe. » Une fois bien installée dans la région, je me suis vite rendue compte que Minçavi n'existait pas dans la région à mon grand malheur! Au fil des ans, j'ai eu des problèmes de santé très importants et je voulais avoir de l'aide pour m'aider à perdre tout le poids que j'avais repris car j'étais revenue à mon point de départ (210 livres). J'étais désespérée de voir que dans la région, aucun programme en français n'existait pour m'aider à perdre du poids.

À l'automne dernier, j'ai décidé de communiquer avec Minçavi, car j'avais recommencé par moi-même à suivre mon ancien programme Minçavi. Il me manquait cependant la motivation. Je voulais savoir s'il y avait eu des changements avec leur programme depuis 1986 et je voulais savoir pourquoi Minçavi n'existait pas dans la région. Je savais que dans la région, d'autres personnes comme moi espéraient recevoir de l'aide pour perdre du poids. Même des médecins de la région étaient désespérés, car ils ne savaient plus à qui référer leur clientèle qui devait avoir recours aux services d'une nutritionniste. Le temps d'attente pour discuter avec une nutritionniste à l'hôpital peut atteindre au moins un an dans notre région.

Je n'ai pas encore atteint mon poids santé (date de maintien exacte à venir), mais j'y travaille avec acharnement et j'ai retrouvé ma belle motivation! J'ai perdu 40 livres depuis l'automne; mon poids actuel vacille autour de 170 livres. Ma santé s'améliore et ma belle confiance en moi revient peu à peu. J'ai compris que même quand on a maintenu son poids pendant de nombreuses années et que l'on s'écarte de ses bonnes habitudes alimentaires, on peut malheureusement retourner à son point de départ et recommencer à prendre du poids.

J'espère que mon histoire pourra aider plusieurs personnes qui vivent comme moi des périodes de vie malheureuse en raison de leur prise de poids.

Manon Milot


 

« Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca