Karine Cyr

AvantAprèsÂge : 23
Ville : Montréal

Poids éliminé : 70 lbs
Maintien depuis : 18 mars 2003

La vie peut parfois nous faire réaliser certaines choses de façon bien cruelle. C'est ce qui m'est arrivé en septembre 2002, lors d'une soirée d'initiation à la salsa avec des copains. Ces fameux grands miroirs typiques, situés dans la salle de danse, m'ont fait réaliser que je trainais un grand surplus de poids et que, nom de Dieu!, mes genoux et mes hanches pouvaient bien commencer à faire mal! Je pesais 221,4 livres exactement(à 5'7 1/2 tout de même) et je portais des tailles de vêtements entre 16 et 18 ans. Toute cette prise de poids est arrivée si vite que je n'ai même pas eu le temps de m'en rendre compte! C'est peut-être parce que je n'avais jamais été une personne mince...

Louise, ma mère, me parlait après chaque rencontre de mon surplus de poids ainsi que de Minçavi. Elle en parlait à un point tel, que je ne voulais même plus la voir. J'ai fait de la Fête des Mères 2002 un enfer pour elle en explosant, en criant que je n'avais pas de problèmes... Mais hélas, ma chère maman avait raison! Et, c'est avec tous ces éléments, y compris la peur de me voir en photo et/ou dans un miroir, que j'avisai ma mère. Je me sentais fin prête à me prendre en main!! Le 11 septembre 2002 fut pour moi le début d'une nouvelle vie... À ce jour, j'ai perdu 48 livres et ce n'est pas terminé! Mon truc principal est d'avoir gardé en tête cette phrase magique: « Non, je ne suis pas au régime, j'apprends à mieux manger, à mieux vivre! » Je crois que tant qu'on ne s'est pas ancré cela dans la tête, nos efforts seront vains. Je continue à perdre entre 1 à 2 livres par semaine et je porte maintenant des vêtements de taille 12-13. J'ai encore du travail à faire, mais je le vois maintenant comme une partie de plaisir. Ma confiance en moi m'est revenue et c'est fou ce que ça peut faire du bien! Dix mille mercis à ma maman, à mon amoureux qui a fini par accepter mon désir de redevenir belle et à tous ceux alentour de moi qui m'ont encouragée, complimentée, etc. Et, en dernier lieu, d'énormes mercis à Diane Brunette, ma conférencière de Laval, pour être elle, tout simplement!

Il ne faut pas lâcher, car nous avons tous nos rêves et nos désirs à portée de main. Il suffit de mettre le temps et l'énergie pour les réaliser!

Karine Cyr

« Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca