Julie Arseneau

AvantAprèsÂge : 27
Ville : Val d'Or

Poids éliminé : 120 lbs
Maintien depuis : 1 septembre 2005

Bonjour,

Vous savez, toute mon enfance, j'ai pensé que j'étais grosse. Pourquoi? Parce que je pesais plus que mes amies. Par contre, jamais je n'avais réalisé que j'étais plus grande qu'elles et, en plus, personne ne m'avait dit que même si je pesais entre 140 et 145 lb à 15 ans, que mon poids santé était de 147. J'étais grosse, c'est effrayant! Même que j'aurais pu aller jusqu'à 154 lb et je n'aurais pas dépassé le 24,9 % de matières grasses.

C'est à 15 ans que tout a changé! J'ai vécu ma première grossesse, et ce, dans tous les sens du terme. J'ai pris 80 lb. C'est à ce moment-là que j'ai réalisé que je n'étais pas grosse finalement! Ben quoi, on me disait toujours qu'il fallait que je mange pour deux! Alors croyez-moi, je mangeais pour deux, parfois même pour trois, au cas où j'aurais des jumeaux. J'ai eu un choc lorsque j'ai vu la forme de mon corps après l'accouchement ; la belle petite réserve de graisse que j'avais tendrement emmagasinée pour le bébé ne s'en allait pas automatiquement après avoir accouché. C'est à ce moment que j'ai compris que le médecin ne faisait pas des farces lorsqu'il me disait que je prenais trop de poids.

Après être retournée chez ma mère, et avoir repris des forces, je me suis retroussée les manches et, sans me poser trop de questions, je me suis inscrite à un cours d'aérobie. J'en ai fait cinq fois par semaine pendant près d'un an. J'ai finalement éliminé le poids que j'avais pris, et redescendu jusqu'à 153 lb. J'étais très fière! Puisque j'avais éliminé mon surplus de poids, inutile de continuer l'aérobie!

Je suis déménagée à La Sarre avec mon nouveau conjoint afin de terminer mes études. J'ai terminé ma 5e année du secondaire et fait un D.E.P. en service de la restauration. Plus l'année scolaire avançait, plus la restauration sentait bonne et, plus elle sentait bonne, plus elle goûtait bonne… À la fin de mon D.E.P., je pesais 236 lb!

Nous sommes ensuite déménagés à Pierrefonds où je me suis trouvée un emploi dans un magasin de chaussures (j'étais décidée à me tenir loin des restaurants!). Le fait de travailler en position accroupie m'occasionnait beaucoup de douleur aux hanches. J'ai donc fermement décidé de perdre du poids à nouveau. J'ai débuté un régime que j'ai baptisé « mange tout ce que tu veux, mais mange pas le midi ». Je mangeais tout à volonté, sauf que je buvais qu'une portion de bouillon de poulet en guise de dîner.

Un an plus tard, nous sommes revenus à Val-d'Or, et j'avais éliminé beaucoup de poids. J'ai alors rencontré une de mes amies qui suivait Minçavi. Elle avait éliminé 50 lb. Au début, quand elle m'en a parlé, je croyais que Minçavi était une secte… Elle semblait tellement illuminée et heureuse! J'ai accepté de l'accompagner et j'ai débuté le programme avec elle, et ça a fonctionné! Je me suis vite rendu compte que ça n'avait rien à voir avec une secte! Je ne pesais plus que 175 lb. Ce n'était pas complet, mais c'était mieux que rien!

C'est alors que je suis retombée enceinte. Je savais que je pouvais faire le programme pour femme enceinte, mais je me suis dit que tant qu'à faire un régime et de prendre du poids pareil, aussi bien ne pas en faire du tout! Puisque je n'avais pas encore assimilé les termes du programme alimentaire, les déboires ont recommencé, et j'ai pris 60 lb. C'était moins que la première fois, mais tout de même un peu trop.

À 236 lb, j'ai redécouvert les joies de Minçavi. J'ai fait le programme pour femme qui allaite quelque temps… mais pas longtemps. En fait, je devais me marier cinq mois plus tard, et je devais être capable de porter ma robe. J'ai donc repris mes vieilles habitudes, tout en mangeant des repas Minçavi. Je voulais tellement perdre du poids que j'ai eu des déboires alimentaires qui se sont traduits, à l'opposé, à arrêter de manger. Par contre, je continuais à souper, car je ne voulais pas que mon mari se rende compte que je ne mangeais plus. Mais, je soupais très peu, et je lui disais que c'était du Minçavi! Ça pas été long que j'ai arrêté d'aller aux rencontres. Ça me donnait quoi d'y aller, je perdais du poids pareil! (Je savais très bien que je ne faisais plus du tout le programme.)

J'ai finalement réussi à entrer dans ma robe de mariée! Mais, j'ai aussi manqué de lait.  Cette situation m'a déprimée, car je pensais avoir échoué mon allaitement. J'avais juste allaité six mois après tout! J'ai donc recommencé à manger… mes émotions et, par la même occasion, j'ai recommencé à engraisser!

Tout ce temps-là, mon beau-père me disait : « Julie, si tu veux maigrir, tu dois trouver le programme que tu veux faire, qui va te faire maigrir et que tu vas tellement aimer, que tu vas le suivre toute ta vie. Sinon, tu vas toujours continuer à jouer au yo-yo. » Il me répétait cette phrase-là souvent. Mais, quand on n'est pas prêt à écouter, il n'y a pas grand progrès!

En mai 2002, j'étais rendu à 247 lb. Je continuais toujours à prendre du poids! J'ai recommencé Minçavi pendant deux mois, et j'ai beaucoup maigri! Mais, puisque ça n'allait pas assez vite à mon goût, j'ai encore une fois arrêté de manger. J'ai perdu beaucoup, puis engraissé beaucoup, et ainsi de suite.

Les années ont passé… L'an dernier, après ma 3e grossesse, je suis allée magasiner pour le mariage de ma cousine. Je suis allée dans un magasin pour taille forte. J'ai essayé des vêtements, mais ils ne me faisaient pas. J'ai pleuré, beaucoup pleuré. Je pesais alors 275 lb. La taille 22 ne me faisait pas, le 3X, non plus. Il n'était pas question que j'essaie le 24! J'avais trop peur qu'il ne me fasse pas lui non plus! Je n'ai rien acheté, j'avais trop honte de moi.

Après avoir terminé ma séance intensive da magasinage, les yeux pleins d'eau, j'ai rencontré une femme que je connaissais bien. J'avais toujours considéré cette femme comme étant une très grosse personne, le genre de personne que l'on se dit quand on la voit : « Ça doit pas être évident de vivre avec autant de poids en surplus! » Elle m'avoue alors être fière d'avoir perdu quelques kilos et qu'elle pesait 245 lb! Elle pesait 30 lb de moins que moi.

Je crois que ça m'a donné la claque que j'attendais. J'ai tout remis en question. Pourquoi j'étais devenue si grosse? Qu'avais-je fait? Après plusieurs mois de réflexion, j'ai fini par comprendre que je devais faire un choix tout comme lorsque j'avais décidé d'arrêter de fumer pour ma santé. Il y a plus de six ans que je ne fume plus. Je devais encore une fois faire un choix difficile : Est-ce que je veux être mince et en santé ou si je veux manger ce que j'ai envie lorsque j'en ai envie? Ce genre de choix nécessite une compréhension profonde de ce que cela signifie. J'avais enfin compris ce que mon beau-père essayait tant de m'expliquer et, c'est à ce moment que j'ai choisi d'être Minçavi… à vie! Je ne veux plus seulement maigrir, je veux être mince et en santé pour le reste de mes jours!

Depuis mon retour en décembre 2004, j'ai éliminé 123 lb, et Nancy, ma conférencière de l'époque, m'a beaucoup aidée… Le fait d'assister à ses conférences a fait la différence. Elle m'a donné des trucs motivants pour continuer. La plus grande sagesse qu'elle m'a transmise est de me relever immédiatement après un échec. Pourquoi? Parce que je sais que ça va encore m'arriver. Il y a toujours des épreuves dans une belle aventure. Avant, quand je trichais, j'avais l'habitude de me dire : « Quant à tricher, aussi bien tricher pour la peine! » Et je prenais une brosse de bouffe! Laissez-moi vous dire que ce n'était pas beau sur la balance ça! À travers ses conférences, Nancy m'a fait comprendre que lorsqu'on trichait, que ce soit par obligation parce qu'on est en visite ou par manque de volonté, on est toujours mieux d'y aller dans le moins pire… Par exemple, si j'en peux plus et que j'ai envie de plonger dans un sac de croustilles, il vaut mieux plonger dans un sac de craquelins. Maintenant, dans ce genre de situation, je choisis toujours le moins pire alors qu'avant, j'aurais choisi le pire… Peut-être que mon excès va paraître un peu sur la balance, mais si je me relève et que je me reprends immédiatement, ça paraîtra beaucoup moins!

Julie Arseneau


« Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca