Guylaine Lampron

AvantAprèsÂge : 56
Ville : St-Boniface

Poids éliminé : 60 lbs
Maintien depuis : 1 janvier 1990

Mon histoire se résume à une enfance heureuse avec une alimentation saine, enfin du plus loin que se reportent mes souvenirs. À l'épicerie, c'était des paniers complets de pommes, de pêches, etc. Le hic, par contre, c'est qu'il y avait aussi des poches de farine, de sucre, etc. qui se terminaient en de bons desserts faits par ma mère, qui est un cordon bleu expert. Malgré cela, on se nourrissait très bien à la maison et mon poids était correct.

Ensuite, vient l'adolescence et mon premier chum, qui lui, avait des habitudes alimentaires complètement mais complètement différentes : chips, chocolat, hot-dog et j'en passe! Me voilà « capotée », toute excitée!! J'étais comme une petite fille qui reçoit sa première poupée. Cependant, j'ai reçu quelque chose en plus avec la poupée : des livres en trop de plus en plus.

À mon mariage, j'avais 30 lb en trop. À ma première grossesse, j'avais 40 lb en trop et à ma seconde grossesse, 60 lb en surplus. À ce moment-là, je m'haïssais et plus je m'haïssais, plus je mangeais. Une amie me dit : « Guylaine, connais-tu ça toi Minçavi? Je vais te donner leur numéro, il est sans frais et si jamais ça te tente d'y aller un jour et bien tu l'auras! » Façon polie de me dire : T'es grosse et tu devrais te prendre en main! Je mets le numéro dans le fond de ma sacoche et je l'oublie là pendant six mois. Puis, lors d'une rencontre, genre démonstration, où j'étais allée, il y avait des femmes vraiment très obèses et là j'ai eu comme un déclic. Un si gros déclic, qu'en revenant dans l'auto, je parlais toute seule. Je me disais : « Hey, si je continue de même, je vais être comme ça moi aussi. » Cette réflexion m'a faite tellement peur que le lendemain, j'ai ressorti le numéro du fond de la sacoche. J'appelle au numéro sans frais et on me dit qu'il y a du Minçavi à une heure cette journée même à Trois-Rivières. Attendez-moi, j'arrive!

Je m'inscris, la conférencière me pèse et me demande : « Combien de livres aimerais-tu éliminer? » Je réponds : « Si tu serais capable de me faire perdre 20 lb, je serais bien contente! » Ensuite, je m'assois et j'écoute la conférence. Là, ils ont commencé à lever leurs mains quand la conférencière s'est mise à dire: une livre, deux livres… En plus, ils applaudissaient. J'trouvais ça assez quétaine! J'en revenais pas. J'avais assez hâte que la conférence finisse pour que la conférencière me dise si j'pourrais encore manger de la poutine et du fromage et surtout pour savoir si ça existait du chocolat diète! Ouf! L'explication du programme, ça été comme une bombe qui me tombait sur la tête : plus de poutine, plus de chocolat, etc. Je reviens chez moi bien découragée avec la ferme intention de ne pas faire Minçavi; je «garroche» le programme sur le comptoir de la cuisine et je me dis que je ne le ferai pas! Mais, le lendemain matin, quand je me suis levée et que je me suis vue encore une fois dans le miroir toute nue sur toutes mes grosses coutures, j'ai décidé de relire le programme puis de m'essayer. En fait, je me suis donnée une chance. Le jeudi suivant, je retourne à Minçavi : deuxième pesée et déjà quatre lb et quart en moins! Je jubilais. J'étais tellement énervée! J'avais tellement hâte de lever la main que je pense que je les aurais levées les deux et là, ce n'était plus « quétaine » du tout! Par la suite, à toutes les semaines, j'ai fait mon Minçavi de mon mieux en assistant assidûment aux conférences pour avoir le bonheur, 11 mois plus tard, d'atteindre mon poids idéal et d'avoir éliminé 60 lb. En plus, ça m'a donné la chance d'avoir le plus beau travail du monde, soit de devenir conférencière Minçavi. Minçavi, j'en mange et c'est ma vie, ma nouvelle vie! Merci à mon amie qui m'avait donné le numéro 1 800 567-2761.

Merci à Minçavi et merci à moi,

Guylaine Lampron
Conférencière

« Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca