Diane Catellier

AvantAprèsÂge : 27
Ville : Sherbrooke

Poids éliminé : 70 lbs
Maintien depuis : 4 juin 1999

Je m'appelle Diane, j'ai 27 ans.
Je ne me rappelle pas avoir été mince. Depuis mon enfance, je traînais un surplus de poids, augmentant lentement, d'année en année... On me qualifiait de « Tom boy », de « tough », la fille forte... tout le contraire de la féminité quoi!

J'avais toujours un chum et beaucoup d'amies. J'étais le clown servant à faire rire... j'étais le bouffon ayant un super sens de la répartie. Tout pour me faire aimer malgré mon emballage.

Je viens d'une famille sportive. Mon papa était professeur d'éducation physique et ma maman était aussi bien sportive. Tous deux minces d'ailleurs. Alors, rien d'héréditaire en ce qui concerne mon obésité. Je faisais donc différents sports étant donné que j'ai hérité du talent de mes parents. Habile au basket-ball, hand-ball, soccer et en natation, je savais me démarquer par ma présence imposante, et du même fait, valorisante. On m'appréciait beaucoup pour cette force physique que je savais exploiter à mon avantage. J'ai donc dû faire un deuil de ma féminité et exploiter les forces que je savais posséder.

En ce qui concerne mon alimentation, à la maison, ma mère n'achetait pratiquement jamais de chips, chocolat, liqueur, etc. Rien de mauvais! Moi qui aimais tant ce qui était interdit et mauvais. J'adore les CHIPSSSSSSS!!!!! Ma solution était de manger en cachette, compulsivement, sans avoir le temps de goûter et d'écouter les autres sens du corps humain. Je mangeais aussi de bons aliments, mais en grande quantité. Un vide sans fond...Tout passait par ma bouche: peine, colère, joie, ennui...

En 1994, je quitte le nid familial pour les études universitaires. La vie indépendante en appartement! Manque de temps, pas d'équipe de sport, je cesse donc de faire toute activité physique... et je commence à manger ce dont j'avais été tant privée. Emmenez-en du gras et du sucre... et de la graisse sur le corps! Je me sentais de plus en plus mal dans mon corps, ma tête et mon âme. C'est comme si le corps et l'esprit se séparaient afin que je puisse survivre en compagnie de cette enveloppe tant détestée... En plus, mon GROS CORPS ne me valorisait plus dans aucune sphère de ma vie. Faible estime de moi, dévalorisation, peines d'amour, échecs... fallait que quelque chose se passe!!!

J'entends parler de Minçavi à l'été 1996. On m'a présenté MAV comme une solution assez facile et surtout efficace. J'y ai réfléchi six mois pour finalement m'inscrire le 8 janvier 1997. Alors, je me présente SEULE à la pesée : 213 livres! Tout un choc! Le programme? Pas si facile que ça : on doit cuisiner et ne pas toucher à ses péchés... Beaucoup de patience et de persévérance. Je suis restée, je ne sais pas pourquoi. Sûrement parce que ma perte du début a été plutôt rapide et que les sensations de la perte de poids étaient merveilleuses. J'ai atteint mon poids santé seulement en juin 1999. Ma santé et mon apparence s'amélioraient de jour en jour et j'ai pris tout le temps pour changer mes habitudes alimentaires pour la VIE! Je suis active et j‘apprécie maintenant de bouger sans que ce soit toujours difficile. Une grande maturité s'est installé en moi quand à l'importance d'avoir une bonne santé, en passant autant par l'alimentation que par l'activité physique. Je peux enfin être une femme épanouie avec toute sa féminité. J'aime bien manger et je sais ce que cela veut enfin dire. La dominance de mes goûts a été remplacée par le bien-être que je vis avec ce nouveau corps. Le combat des livres en trop est gagné, mais je dois travailler à tous les jours pour garder mes bonnes habitudes et éviter de retomber dans mes anciennes. J'ai le pouvoir de rester gagnante à vie; mince à vie!

Je pèse actuellement 143 livres et je me maintiens depuis 4 ans.
J'ai éliminé 70 livres, et je découvre et savoure tous les jours les bienfaits et les bonheurs d'aimer mon corps et ce qui s'en dégage.

Diane Catellier

 

« Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca