Dany Villeneuve

AvantAprèsÂge : 45
Ville : Contrecoeur

Poids éliminé : 20 lbs
Maintien depuis : 1 juin 2017

Mon témoignage Minçavi

Voici le témoignage que j’ai fait lors d’un gala retrouvailles cette année et qui reflète beaucoup mon cheminement Minçavi.

Quand Linda (Linda Filiatrault, coach Minçavi) m’a parlé de venir vous faire un petit témoignage aujourd’hui, j’ai été très surprise. La première chose que je me suis dite a été : « Ben là, j’ai juste perdu 20 lb! » Mais elle m’a expliqué pourquoi elle souhaitait que j’en parle, j’y ai réfléchi et je me suis dit : « Mais pourquoi pas? Je ne dois sûrement pas être la seule dans ma situation. » Je m’explique.

C’est vrai que ce n’est pas moi qui avais le plus gros problème de poids, mais dans ma tête, par exemple, ôtez-vous de là, c’est comme si j’avais 100 lb à perdre. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été très complexée par mon apparence physique. Je me trouvais grosse, laide et jamais à mon goût. Je ne saurais vous dire combien de fois dans ma vie je me suis traitée de grosse patate, de grosse vache ou de grosse torche, au grand désespoir de mes proches. J’étais vraiment très méchante envers moi-même, car je n’aurais jamais dit des choses comme ça à une autre personne.

En plus, il y a quatre ans, la maladie est arrivée dans ma vie. Depuis ce temps, beaucoup de choses ont changé : arrêt de travail, prise de médicaments (avec prise de poids qui vient souvent avec), baisse énorme des activités et de l’exercice et surtout fatigue très intense donc encore une autre grosse claque pour mon estime de moi.

Ma perte de poids n’a jamais été rapide : 0,2, 0,4 lb en moins chaque semaine. J’avoue que, des fois, j’étais pas mal découragée. Souvent, le chiffre sur la balance déterminait mon humeur du jour ou même de la semaine. Une invitation à une activité ou à un souper et hop j’avais peur des résultats de ma semaine. C’était devenu une obsession et, sincèrement, ça me rendait malheureuse. J’avais l’impression d’être juste un chiffre sur la balance. Ce chiffre, personne ne le savait, c’était ben trop tabou, une honte. J’étais prisonnière de l’image que j’avais de moi et qui, je l’avoue aujourd’hui, était pas mal exagérée.

L’automne passé, j’en ai eu assez de me sentir comme ça. J’ai pensé tout abandonner, car je n’en pouvais plus de toute cette pression. Mais à force de parler avec mes amies Minçavi et d’y réfléchir, j’ai décidé que dorénavant, mon combat à moi se passerait dans ma tête en premier et qu’après, sûrement que la balance suivrait et si elle ne suit pas, ben j’aurais au moins appris à m’aimer.

Aujourd’hui, je travaille fort sur mon estime de moi, je travaille fort à faire la paix avec la nourriture et à faire la paix avec mes courbes et mon apparence physique.

Oui, j’ai seulement perdu 20 lb sur la balance et le chiffre sur celle-ci est un peu plus élevé que ce que je voulais au départ, mais dans ma tête, c’est comme si j’avais éliminé les 100 lb. L’important, ce n’est pas le chiffre, c’est de s’aimer.

Merci à mon entourage proche, à ma coach, Linda, à mes amies Minçavi et au programme Minçavi, car c’est en partie grâce à vous si aujourd’hui je peux dire que je m’aime, que je suis belle et que je m’accepte comme je suis!

« Retour

X
© 2014-2020 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca