Céline Brunet

AvantAprèsÂge : 46
Ville : Maniwaki

Poids éliminé : 67 lbs
Maintien depuis : 12 décembre 2005


Bonjour,

C'est à l'été 2004 que mon médecin m'annonçait qu'il n'aimait pas le résultat de mon cholestérol et qu'il désirait me voir pour parler de médication. J'ai sursauté! Cela faisait déjà quelques années que je prenais des médicaments pour mon hypertension artérielle et que les spécialistes me demandaient de perdre du poids, mais l'effort et la volonté me manquaient! Ma sœur Martine me « tannait » avec son Minçavi depuis quelque temps déjà. Je ne voulais rien entendre, je n'étais pas prête. Mais une fois mise au pied du mur par mon médecin, je me suis dit : « Ah non, pas encore des médicaments, je déteste déjà ceux que je prends alors… » C'est à ce moment précis que j'ai décidé de me retrousser les manches en accompagnant ma sœur Martine à Mont-Laurier un certain soir de la fin juillet, question de prendre des informations. C'est ce soir-là que j'ai rencontré Nicole Thibeault, ma conférencière. Je dois vous avouer qu'au fond de moi, ma décision était déjà prise avant même de m'y rendre; je devais « embarquer » dans Minçavi. Je me suis dit, si je ne le fais pas maintenant, je vais reculer. Je n'ai jamais regretté ce choix. Grâce à Nicole, à ma sœur, ainsi qu'à Lyne, j'ai réussi à gravir la montagne. On ne change pas nos mauvaises habitudes alimentaires du jour au lendemain; cela vient graduellement!

Au début, ma sœur et moi avons cuisiné ensemble une fois aux deux semaines tous nos menus hebdomadaires; on les congelait et les planifiait pour deux semaines tout en variant. Cela me fut très bénéfique, car j'ai appris de bonnes recettes. J'ai ajouté de la variété, ce qui demande aussi un peu d'effort. On a marché beaucoup ensemble. Il est bon de ne pas se sentir seul, d'avoir une personne-ressource facile d'accès pour s'y référer. Ma sœur était très disponible. Au début, je l'ai questionnée beaucoup sur la fameuse feuille de menus à remplir. Je trouvais cela très ardu à comprendre, mais petit à petit, cela est devenu plus facile. J'ai continué fidèlement à les remplir, car c'est un outil très efficace. Maintenant, c'est devenu un automatisme.

C'est drôle, quand je regardais ma sœur Martine maigrir, je lui disais que je trouvais qu'elle avait assez maigri et que si elle continuait, elle aurait l'air malade. C'est bizarre, c'est moi maintenant qui me retrouve dans cette situation. Je n'apprécie pas particulièrement ce commentaire qu'on me fait parfois. Quand ça m'arrive, je réponds : « Non, je ne suis ni maigre ni malade. Je suis belle et je prends soin de ma santé. » Ça fait un bien énorme, même si cela surprend notre entourage.

Dans ma perte de poids, chaque fois que j'avais un coup de cafard ou de découragement, la conférence du mercredi soir de Nicole m'interpellait. On aurait dit qu'elle savait quoi nous dire pour nous faire remonter la pente. Il y a aussi les autres que nous rencontrons là-bas avec qui nous échangeons; cela fait un bien énorme. Aux conférences, j'étais un peu timide au début pour parler. Mais petit à petit, j'ai pris de l'assurance. Il ne faut pas avoir peur de s'exprimer. C'est en comprimant nos émotions que nous les mangeons et engraissons. Dans mon cas, c'était l'une des raisons principales de mon embonpoint. Maintenant, il est difficile de m'arrêter de parler!

Ah… bonne nouvelle! Depuis ma perte de poids de 51 lb, mon médecin a réduit de beaucoup ma médication pour ma pression, et il est grandement satisfait de mon bilan de santé. Je peux vous dire que je suis très fière de moi. Il m'a fallu beaucoup de courage et de volonté pour me rendre où je suis rendue. Maintenant, je « pète » le feu et m'asseoir devant la télé ne me dit plus rien. Dites-vous bien qu'il me faudra toute ma vie pour demeurer Minçavi et c'est seulement moi qui pourrai le faire. Oui, il y aura toujours des tentations, donc à nous tous d'être sages et à parer d'avance. Les plus grandes réussites commencent par de petits pas, alors ne nous décourageons pas trop vite! Avec le temps et la patience, on obtient de beaux résultats. Continuons chacune notre beau travail. C'est tellement valorisant.

P.S : Je reprends ma plume, car je suis rendue à mon poids d'équilibre. J'ai dû faire encore beaucoup d'efforts et montrer beaucoup de ténacité. Mon but ultime est atteint; j'ai terminé mes 8 semaines de maintien, mérité mon certificat, et suis maintenant membre à vie. Il ne faut pas se le cacher, je dois me remettre à l'ordre chaque jour, mais heureusement j'y arrive avec de la discipline côté émotion et alimentation. Il y aura sans doute des tentations et des rechutes, mais à moi de bien les gérer et de bien m'organiser; la planification des menus est à la clé de mon succès! À vous de le mettre en pratique maintenant. Bonne chance et bon succès à vous!

Céline Brunet qui est très fière d'avoir reçu son certificat des mains de sa conférencière Nicole.


 

 

 

 

« Retour

X
© 2014-2019 Minçavi. Tous droits réservés.
Réalisation : absolu.ca

Website Security Test