Les bleuets, de petites baies aux grandes vertus

Les bleuets, de petites baies aux grandes vertus02-08-2018

Parent de la myrtille, qui pousse en Europe, en Asie et dans l'ouest de l'Amérique du Nord, le bleuet ne croît que dans le nord de notre continent. Son nom remonterait à l'époque des premiers colons français qui, en trouvant des myrtilles de tailles impressionnantes, les auraient qualifiés de « bleuets » un terme employé à l'époque pour désigner une grosse tache d'encre bleue. C'est en s'inspirant des Amérindiens que ces derniers les ont incorporés à leur alimentation de même qu'à leur médecine. À cette époque, le jus de bleuets était utilisé contre la toux, et le thé fabriqué à partir des feuilles était considéré comme un bon tonique pour aider à purifier le sang. Pour leur part, empiriquement, les Amérindiens avaient introduit cet aliment comme ingrédient de base à leur diète. Certaines viandes étaient même additionnées de bleuets pilés avant d'être fumées et séchées. Aussi, les Amérindiens avaient développé une technique pour déshydrater les bleuets afin de pouvoir profiter de leurs vertus toute l'année. Après plusieurs décennies d'industrialisation, nous commençons à reprendre contact entre la santé et les aliments. C'est ainsi que les bleuets retrouvent leurs lettres de noblesse.

D'une part, nous savons aujourd'hui que ce fruit comporte une forte teneur en fibres alimentaires : ½ tasse (125 ml) nous procure autant de fibre qu'une bonne tranche de pain entier, soit environ 2 g. Cette petite baie est aussi l'un des rares aliments de couleur bleu. Cette teinte intense provient d'un taux très élevé d'anthocyanidine aussi utilisé comme colorant naturel. En plus d'être reconnu comme un puissant antioxidant, cette substance aurait aussi un impact plus large sur la prévention et le développement du cancer. Suivis de près par les canneberges, les mûres, les framboises et les fraises, les bleuets seraient les champions pour contrer les radicaux libres dans notre organisme. En plus de cette caractéristique exceptionnelle, ces petits fruits bleus comporteraient des propriétés anti-inflammatoires. Cette combinaison gagnante contribuerait non seulement à prévenir les maladies cardiovasculaires et les cancers, mais aussi certains problèmes liés au vieillissement tels que la maladie d'Alzheimer et le Parkinson.

Avec l'avancement des études, nous découvrons que les fibres et les vitamines ne forment qu'une infime minorité des composés bénéfiques des fruits et des légumes. En fait, il y aurait plusieurs dizaines de milliers de substances protectrices contenues dans les végétaux. Aussi, particulièrement pour ces petits fruits très colorés, en plus des activités antioxydantes et anti-inflammatoires, il semblerait y avoir d'autres effets bénéfiques observés, dont l'amélioration de la communication neuronale ainsi qu'une forme de neurogénèse (développement et organisation du système nerveux central) : deux facteurs positifs liés à la mémoire et à l'apprentissage. C'est donc la synergie de tous ces composés actifs qui font du bleuet une denrée maintenant qualifiée d' « alicament ». Effectivement, les bleuets ainsi que les framboises et les mûres se retrouvent parmi la liste des « alicaments » dont la consommation quotidienne est recommandée par l'imminent chercheur et oncologue; le docteur Richard Béliveau, titulaire de la Chaire en prévention et traitement du cancer et directeur du Laboratoire de médecine moléculaire de l'hôpital Sainte-Justine de Montréal.

Utilisation

Août, est le meilleur moment pour utiliser des bleuets frais. Mangés seuls et sans artifice, les bleuets constituent une réelle petite friandise santé.  Toutefois, les céréales, les salades et les yogourts s'en retrouveront illuminés et tonifiés. Pour leur part, les bleuets congelés, maintenant disponibles toute l'année, peuvent être utilisés sous forme de smooties ou incorporés dans vos pâtisseries préférées. La confiture de bleuets est aussi une délicieuse alternative.

Idées rafraîchissantes 

Smooties aux bleuetsAu mélangeur, il suffit d'incorporer une quantité équivalente de bleuets frais ou congelés à votre yogourt préféré et d'y ajouter quelques glaçons, puis un soupçon de miel ou d'édulcorant.

Sorbet aux bleuets - Au mélangeur, incorporer, jusqu'à consistance liquide, 4 tasses de bleuets frais ou congelés à 1 boîte de 6 onces de concentré congelé de jus de pomme. Pour congeler, verser la préparation dans une plaque à biscuit puis recouvrir d'une pellicule plastique. Sortir du congélateur lorsque les pourtours de la préparation sont fermes, soit au bout d'environ 2 heures. Donne 6 portions.

Recettes de nos livres

Recettes

Équivalents par portion 

Livre

Confiture de bleuets

½ t = 1 fruit

5, p. 258

Crêpes aux bleuets

1 crêpe = 1 protéine, 1 pain et 1 fruit

4, p. 100

Muffins aux bleuets

1 muffin = 1 pain et 1 gras

5, p. 248

Tulipe aux bleuets sauvages

1 portion = 1 pain, 2 gras et 1 ½ fruit

Sp. T-hôte, p. 30

Charlotte aux fruits des champs

1 portion = 1 pain et 1 fruit

Manger santé pour le plaisir, p. 136

En conclusion, il faut préciser qu'il n'y a pas qu'un seul aliment magique; c'est plutôt la potion, c'est-à-dire l'ensemble de notre alimentation, qui l'est. Certains ingrédients comme les bleuets sont plus concentrés en éléments actifs, c'est pourquoi il est recommandé de les conserver en permanence comme aliment de base et de profiter de leur saveur, de leur couleur et de leurs vertus le plus régulièrement possible. En bref, la combinaison d'une variété de bons aliments semble redevenir la clé pour vivre pleinement plus longtemps.

Bon appétit et à votre santé !

Véronique Therrien
Diététiste


« Retour

© 2014-2021 Minçavi. Tous droits réservés.